Balade en barque à Tam Coc

Tam Coc dégage une véritable poésie d’éternité. D’ailleurs, sa nature hallucinée servit de décor au film de Régis Wargnier “Indochine”. Au milieu des palais karstiques coule dans un doux froissement la rivière Ngo Dong. Telle une couleuvre affolée, la rivière se tord au pied des géants de pierre et à travers les rizières inondées pour percer dans le calcaire trois grottes. Les mêmes qui ont données le nom au site puisqu’en vietnamien Tam Coc signifie “trois grottes”. La balade en sampan en bois est définitivement la meilleure façon pour apprécier la féerie des paysages.

La balade débute à l’embarcadère du village de Van Lam où une multitude de barques sont prêtes à vous accueillir. Une des particularités de la région, qui ne manquera de vous surprendre, est que les rameuses rament avec leurs pieds !

A savoir que vu le nombre important d’embarcations, les rameuses sont soumises à un système de rotation pour que chacune, quelques jour par mois, puisse travailler. Les rameuses ont donc très fréquemment un autre métier dont celui de brodeuse. Bien souvent celles-ci vous proposent, sur le chemin du retour, d’acheter quelques broderies. Tout comme le pourboire, c’est un complément de revenue précieux pour elle. C’est pour cela, que parfois, elles peuvent se montrer un peu insistantes.

La meilleure saison pour découvrir ce site s’étend de mars à octobre, avec une préférence pour les mois de juin et octobre quand le riz est jaune. Cela offre un magnifique contraste avec la végétation environnante.

Leave a Comment