Hoa Lu et temple du roi Dinh

Hoa Lu fut la capitale de deux dynasties féodales du Vietnam, Dinh et Le, de 968 à 1009, avant d’être abandonnée au profit de Thang Long, l’actuelle Hanoi. Les vestiges de la capitale d’antan se concentre sur une surface de 3 km2 laquelle abrite les tombeaux de l’Empereur Dinh et de l’Empereur Le, des pagodes et des systèmes de grottes calcaires.

Le temple du roi Dinh Tien Hoang est le vestige le plus préservé et le plus caractéristique de Hoa Lu notamment pour son architecture et pour les oeuvres sculpturales des artisans de l’époque. Sous les ombrages d’arbres centenaires, entouré de jardins d’arbres fruitiers et de plantes ornementales, ce temple est également un délicieux havre de fraîcheur. Le temple du roi Le Dai Hanh, bien que moins élevé, a une architecture similaire à celui de son prédécesseur. A voir dans un des trois sanctuaires de l’enceinte les trois statues : celle du milieu réprésentant le roi Le Dai Hanh encadrée à sa droite de celle de l’impératrice Duong Van Nga et à sa gauche de celle de son cinquième fils Le Ngọa Trieu, troisième et dernier empereur de la dynastie Le antérieure.

Hoa Lu c’est un peu le Versailles à l’orientale, à l’ombre des temples pavoisés d’étendards, et c’est l’occasion depuis Tam Coc d’une très agréable balade à vélo à travers la campagne. En cours de route, vous pouvez faire une halte pour monter au pic de Hang Mua. Vous pouvez également combiner la visite de Hoa Lu avec celle des grottes de Trang An et, si il vous reste des jambs, celle de l’imposante pagoda de Bai Dinh.

Leave a Comment