Le rôle du riz au Vietnam

17 April 2018

Le Vietnam, une terre de rizière

Saviez-vous que 90% du riz sur terre est produit en Asie ? Le Vietnam est le deuxième pays exportateur au monde derrière la Thailande.

Les rizières sont omniprésentes ! Aussi bien en terrasses sur les montagnes que sur les collines ou en champs, il y en a partout. La riziculture a permis au Vietnam d’ouvrir et de développer son économie à une échelle internationale. Aujourd’hui environ 50% des travailleurs Vietnamiens oeuvrent dans le secteur agricole et notamment celui de la production de riz. Depuis 1970, la production de riz au Vietnam a quadruplé et l’exportation a également considérablement augmentée. C’est pourquoi depuis quelques années maintenant, le Vietnam souhaite devenir le premier exportateur mondial.

Le Vietnam possède une culture culinaire basée sur celle du riz, c’est pourquoi on peut retrouver celle ci dans la majeure partie des plats, c’est un aliment incontournable. Un repas traditionnel Vietnamien va se composer généralement des quatre types plats:

  • Du riz
  • Des légumes
  • Un plat salé (poisson ou viande)
  • Potages

(Xôi, plat de Tam Coc Garden)

Un lieu magique

Malgré le fait que la majeure partie des récoltes soient effectuées dans le sud du Vietnam, en raison des conditions climatiques très favorables, une grande partie est également récoltée dans le Nord Est du pays, dans la région de Ninh Binh.

Les rizières de Tam Coc sont une des principales raisons de visiter Ninh Binh et lorsque l’été arrive, une beauté époustouflante s’empare des lieux, c’est pourquoi les photographes professionnels désirent venir en cette période. Une couleur jaune recouvre la surface des rizières avec comme arrière plan les montagnes de Tam Coc. Le bleu des rivières donne un charme unique à ce qu’on appelle la baie d’Halong terrestre.

(Vue sur la Baie d’Halong terrestre de Tam Coc Garden)

La période d’Avril à Juin est peut être la meilleure période pour visiter les lieux en raison du doux climat. Il ne fait ni trop frais ni trop chaud, et les pluies ne sont pas trop fortes. Tam Coc reste l’unique lieu à Ninh Binh où l’on continue la technique de culture du riz inondé.

(Les rizières inondées de Tam Coc)

Quels sont les critères favorables à la récolte du riz ?

  • Un sol recouvert d’environ 10 centimètres d’eau
  • Plonger les grains de riz pendant quelques jours
  • Semer les germes dans une pépinière pour plusieurs semaines
  • Préparer les rizières (creuser les digues pour amener l’eau)
  • Replanter les pieds dans l’eau, exposés au soleil
  • La récoltes des tiges
  • Sécher la récolte et préparer les grains

Comment produit t’on le riz ?

A noter que le riz est cultivé depuis l’époque néolithique, soit depuis 10 000 ans. C’est en Chine que sa culture a d’abord vu le jour, puis elle s’est répandue à travers le monde entier au fil des siècles. Il existe donc différentes techniques afin de cultiver le riz suivant les différentes régions du monde.

Les grandes étapes de la culture du riz sur une année, suivant les saisons:

  1. De mi Janvier à fin Avril, préparation des rizières pour une période de 100 jours.

  2. De Mai à début Septembre, la moisson – elle a lieu 30 jours après la floraison. Les rizières ont été vidé de leur eau deux semaines avant la moisson afin de faciliter la récolte. Le riz est récolté puis battu. Après avoir été récolté et battu, le riz ramassé va être séché au soleil puis nettoyé afin d’enlever toutes les impuretés qui se situent dedans.  S’en suit une phase de décorticage qui consiste à débarrasser le riz de son enveloppe non comestible : la balle. Le riz est alors appelé « riz cargo », le riz va alors pouvoir être blanchit. Le principe est simple, il suffit de frotter le riz pour qu’il deviennent plus blanc.

Après toutes ces étapes respectées pour cultiver et traiter le riz, il peut enfin être consommé.

Leave a Comment